À propos de « Corporeal Form » de Code Black (II, 3)

L’épisode « Corporeal Form » de Code Black proposait, parmi les différents cas médicaux de la semaine, une situation tournant autour d’une explosion dans la chaufferie de l’hôpital : un des ouvriers était bloqué sous les débris et ne pouvait être déplacé facilement puisque son thorax était traversé par un tuyau dont le retrait sans opération chirurgicale aurait créé une hémorragie fatale. Les premiers médecins sur place décident alors, en attendant les pompiers, de ramper jusqu’au blessé et de lui prodiguer sur place les premiers soins. Un des médecins attrape alors un kit de premiers secours fixé sur l’un de murs de la chaufferie, seul équipement disponible pour eux puisqu’ils pensaient pouvoir emmener le blessé directement aux urgences de l’hôpital.

À la fin de l’épisode, entre la dernière séquence et la bande-annonce du prochain épisode, est intercalé un PSA (Public Service Announcement) sous le slogan « CBS cares » : dans ce clip d’une vingtaine de secondes, les acteurs de la série s’adressent aux téléspectateurs pour leur expliquer que le kit de premiers secours de la chaufferie appartenait à la campagne « Stop the bleed », qui est une initiative de la Maison blanche visant à déployer dans les lieux publics des kits permettant à tout le monde d’arrêter une hémorragie en attendant l’arrivée des secours. Les acteurs appellent le public à consulter deux sites Internet (Bleedingcontrol.org et le site du Homeland Security) pour en apprendre plus sur le déploiement de ces kits et la manière de s’en servir. La campagne est présente également sur le site de CBS, où une version longue de ce clip (une minute environ) donne davantage d’explications et explique précisément ce que contient le kit et comment l’utiliser.

 

 

Jusqu’à la diffusion de ce clip, il n’était pas possible pour le téléspectateur de se douter qu’il était face à une action d’entertainment-education : l’épisode suivait son cours habituel (d’autant que, depuis le début de la saison, on sort sur le terrain beaucoup plus que dans la première saison qui restait très concentrée sur le travail aux urgences proprement dit). L’avantage de ce dispositif, c’est la répétition du message, lorsque l’épisode sera rediffusé même sans le PSA qui l’accompagnait ici.

 

Citer ce billet : Séverine Barthes, "À propos de « Corporeal Form » de Code Black (II, 3)," dans Alerte spoilers ! [carnet de recherche], publié le 01/11/2016, http://seriestv.hypotheses.org/8, consulté le...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *